Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 20:38

Voici le livre qui a marqué mon adolescence. (Vous pouvez le lire ICI. Ceci dit, il vaut mieux l'acheter ou me l'emprunter pour voir les illustrations de PEF.)

En très résumé, c'est l'histoire d'une société, et en particulier d'une famille qui s'aime et tout va bien. Ils se montrent leur amour en distribuant des chaudoudoux. Mais une méchante sorcière décide de bouleverser cet équilibre serein en créant des froids piquants qui remplacent les chaudoudoux. Chacun va donc mesurer sa quantité de chaudoudoux et ne plus la "dépenser"... On "choisit" à qui donner de l'amour. Mais une femme décide de ne pas faire comme les autres et de donner sans compter. Elle parvient ainsi à partager  avec les enfants...

Je voulais ressembler à cette femme qui n'avait pas peur de donner et d'aimer. Je crois que ce texte a réveillé toutes mes croyances profondes : que l'amour n'est pas mesurable en quantité, que la fidelité est souvent un choix de vie nourri par la peur. Toutes les formes d'amour sont possibles, et je n'ai plus peur de donner à tout vent. Je passe souvent pour une folle quand je dis ça... mais je pense que les mentalités évolueront vers une ouverture d'esprit. Il y aura, je l'espère,un moment où nous n'aurons plus peur de blesser les autres en donnant aux quatre vents..., où la jalousie n'aura plus de raison d'être puisque nous aurons choisi ce que nous avons à vivre avec chacun. Pour moi, l'amour ne doit pas être une cage dorée, je n'ai pas envie de m'empêcher de vivre parce que j'aime. Au contraire, c'est cet amour qui me rend assez forte et confiante pour aller à la rencontre des gens qui m'intéressent. Elle est pas belle la vie ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Trottinette - dans livres
commenter cet article

commentaires