Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 23:13

Le livre est donc court, puisque c'était le critère de mise ce jour-là. Elle s'est assise au café. A commandé un thé earl grey, comme d'habitude. Elle a écrit un peu, parce qu'il faut bien, même les jours usés, ne pas laisser tout partir dans le ruisseau de la critique facile. Mais les mots sonnent creux. Elle ouvre le livre, s'apprétant à se plonger dedans comme dans un bain de jouvence, le plongeon salutaire dans les mots des autres. Et ils sont là, ils l'assaillent. Elle est stupéfaite par cette écriture simple et tonique, douce et lente, rythmée par des répétitions savoureuses. La notion de variation qui lui plait tant semble ici décuplée. Comme en musique, le plaisir émane de ce jeu sur un terrain dont on connait certains limites mais qui changent et surprennent ostensiblement, ou doucement. Quelle surprise de voir les mots défiler, être au rendez-vous charnel qu'elle s'est fixée avec elle même. Elle prend son stylo, les recopie, les écrit, espérant s'approprier leur magie. Elle les caresse des yeux, les chérie. Cet auteur est un tisseur, non un orfèvre qui cisaille les profils de ses personnages, jouant avant tout avec les silences, les non-dits. L'écriture devient alors efficace, souple, lumineuse, pas de descriptions, pas de superflu, juste l'amour, le plaisir, le regard. Et des phrases, des mots plus vivants que jamais, empli du sens de la vie, du désir et de ce qui nous habite intimement. Une caresse de soie pour soi, un bijou, un objet  précieux, en tous cas.

"Ses yeux restaient fixés sur les lèvres d'Hervé Joncour comme si elles étaient les dernières lignes d'une lettre d'adieu."

"Elle pleuvait, sa vie, devant ses yeux, spectacle tranquille."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Trottinette - dans livres
commenter cet article

commentaires

Lisa NoL 22/09/2010 21:20



C'est vrai que ce livre est une caresse à mes yeux, un moment de lecture extremement privilégié, je l'ai lu puis relu longtemps après, en le refermant je me disais: moi je suis grande, mais
j'aime toujours autant que l'on me conte des histoires!


Je suis tombée ce soir sur ton blog, tes textes sont très joliment écrits! Je repasserai!


A bientot,


Isabelle