Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 06:49


Je me balade comme tous les matins dans mes lieux bloguesques favoris,
et j'en profite pour relire la critique de Bertrand, pauvre Manu, l'homme qui déteste
la critique, nous fait toujours parler, commenter... Alors moi aussi, j'y vais de ma critique.
Il faut dire que je suis fan de la première heure, ma soeur m'a offert Dallas cowboy pour mes
quinze ans je crois... Parfait pour l'adolescence !!!
Alors Manu, je l'admire, parce qu'il vient de faire un nouveau chef-d'oeuvre...
J'avais été émue par ce personnage, sa complexité et ses angoisses dès le tome 1.
Et voilà qu'il grandit, il doit vivre, prendre en charge sa vie, celle de son enfant, la société avec
toutes ses horreurs.
Moi, j'ai pas trouvé ça bavard ou long, j'ai passé un moment entier, à vouloir dialoguer
réellement avec ces gens de papiers. Parce qu'on sent les tripes qui parlent, le dessin qui vit.
Merci donc encore une fois Manu, d'avoir des choses aussi justes à transmettre, de pas être
un artiste consensuel qui profite juste du système sans état d'âme, on en a besoin de ses
questionnementsqui semblent souvent vains... .
Il y a bien un moment où tout ce désespoir, tout cet inacceptable se transformera...
Oui oui, on va encore me dire que je suis une révolutionnaire idéaliste, pleine d'illusions,
c'est vrai, c'est mon carburant à moi...


Repost 0
Published by Trottinette - dans bédés
commenter cet article
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 16:45

Il ya bien longtemps que je n'ai pas écrit... On se pose toujours la question du "pourquoi ?", du "est-ce bien justifié ?", du "mais à quoi ça sert si personne ne le lit ?" Et puis c'est dommage. Je n'écris pas pour les autres, c'est un fait, c'est pas pour ça que j'ai rien à dire.

J'aime bien les dessins de Guillaume Long, fins, pleins de petits détails qu'on observe avec délectation. J'aime l'humour de Guillaume Long, parce qu'il est toujours un peu décalé, inattendu.

Ces deux histoires nous présentent sa vie d'étudiant aux beaux arts : regard cynique sur l'univers impitoyable des écoles d'art garanti !

C'est un plaisir de lire et de conseiller de lire ces deux bédés. Parce qu'il y a peu d'auteurs qui parviennent à nous faire pénétrer leur univers comme ça, tout en douceur et en étrangeté en même temps. Si proche et si loin. Si drôle et si fin.

Repost 0
Published by Trottinette - dans bédés
commenter cet article